Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

    1 [T][P] 10.2009 : Liverpool & AltonTowers
le Ven 23 Oct 2009 - 19:05

jéjé

avatar
Après encore un de mes coups de tête et après avoir fini mes devoirs de merde), je me suis décidé à aller en Angleterre. Moi et mon ami, pour découvrir trois coasters, Nemesis, Air et Oblivion. Après réservation de l'avion, de la voiture, et après avoir cherché un Couch surfer pouvant nous héberger sur Liverpool.
Vendredi décollage, qu'est ce donc ?
prise en main d'une voiture avec le volant à droite, et sueur froide avec la conduite à gauche, tout en cherchant la maison du couchsurfer, (3h à tourner dans Liverpool, tout de même). Enfin, le lendemain nous partons à la découverte de ce parc. Arrivé à 11 h, tour d'horizon du parc que je trouve très grand, arborés, avec un magnifique château et jardins.


Surrender, que je dédicace à Sylvain, qui va peut être le faire en Avril Very Happy
Précipitation sur Air, notre premier coaster, (fast track), 5 min d'attente pour le premier rang. Je suis emballé par la mise en scène, et le mouvement de basculement des sièges, du béton, encore du béton, et oh, de la verdure, lift, virage, vrille passage sur le dos, très prés de l'herbe, des arbres, tunnel.
Verdict, c'est gentil, mais je trouve ça tellement confortable que ça me va. (Remarque de mon ami : c'est pas mal). Ensuite Nemesis, hmm, j'aime le décor, j'en attendais beaucoup de ce coaster, censé être un des meilleurs coaster du monde.

Dernier rang, les contrôleurs qui mettent l'ambiance, et c'est parti, lift, chose étrange après le lift, accélération, décélération puis accélération, et flatspin, dudiou! Miam! Intense! S’en suit virages, looping, et autres flat spins, décrescendo niveau intensité. Verdict : j'adore, certes j'attendais plus de guili dans le ventre (sorte de baromètre d'intensité physionomique), mais le thème, le décor, la mise en scène sont absolument géniale.
Je m'explique: je l'ai fais 5 fois dans la journée, me permettant de comprendre ce coaster, plusieurs choses me sautent aux yeux, premièrement, le son d'un B&M, je ne crois pas qu'un seul autre constructeur égale ce bruit là, angoissant, impressionnant, les bruits métalliques comme je les aime. Un grand atout pour ce thême avec ce monstre, pas besoin de son, le bruit du coaster suffit amplement. Ensuite le décor, on comprend très bien que le coaster est le monstre (rail qui montre une certaine ossature). Aprés il ya les figures, très intenses au début (surtout le premier flatspin) qui s'atténue décrescendo, aurions nous le dessus sur le monstre ? Effectivement, j'ai eu l'impression de faire du rodéo sur Nemesis, le monstre essaye de se débarrasser de nous (figures) mais on tient, ce qui le fatigue (perte d'intensité). Bref, avis de mon copain ; c'est pour les gosses, je préfère la descente de silverstar, ça fait plus peur affraid QUoi !quoiiiiii ? Je pense que un non parc fan ne peut comprendre ce coaster, la recherche du plus haut, du plus rapide, reste encore bien ancré, chez certains, bon passons...

On essaie le nouveau resto Pizza, salade, pâtes et boisson Unlimited!!!!!

Direction Oblivion (fast track), ahhhh, c'est déjà plus impressionnant n'est ce pas ? (je parle à l'autre celui qui dit que Nemesis est nul Shocked ) je crois que la hauteur est son talon d'Achille.

En passant, la zone est bien réussi je trouve, avec l'Enterprise, le Submission. Bref, lift, virage, suspension dans le vide et lâché, vroummmmm, passage dans le tunnel, virage très incliné, et zone de frein, verdict: court, mais intense, mais moins qu'une tour de chute libre tout de même, le plaisir est ailleurs, toujours la mise en scène. On profite de quelques flat rides et nous voici dans HEX, la madhouse. Primo, l'entrée est intéressante, grande porte, (est une vrai), file d'attente assez angoissante (relativement, disons que l'endroit est bien réussi, enfin c'est un vrai château donc...), plusieurs salles de mise en scêne, puis entrée dans le ride.

Je dois dire que le décor est bien réussi, ainsi que le programme, l'histoire de l'arbre me plais particulièrement, qu'on aperçoit, avant de rentré, sous sa première forme, ensuite un branche, ensuite un haut relief représentant une tête diabolique très racinaire. Au final, j'aime la poésie qui se dégage de cette madhouse, avec un programme et un décor très cohérent, peut être la meilleur que j'ai faite, (au même niveau que celle d'Efteling, qui a la musique en plus).
Balade dans le parc, on fait un Spinning coaster du nom de Spinball Whizzer

, qui fut une grande surprise, très dynamique, amusant, mais pas très rassurant (lift qui bouge, zone de frein qui balance…). Seul regret : pas de thèma.
Ensuite on refait Air, Nemesis de nuit, ce qui est à mon goût plus intéressant, plus angoissant, avec un petit fou rire sur Air, cette fois si on le fait vers le milieu, donc pendant le ride on voit les pieds des autres, très amusant quand les semelles sont toutes blanche et quelle gigote toutes en même temps.

Ohhh, mais qu'est ce qu'ils font ces cochons !!



Nemesis est beaucoup angoissant, car on se retrouve dans une tout autre ambiance, avec le bus éclairé en rouge, fumant, les figures dans le noir total… Enfin je vous conseil de le faire de nuit.
20h, un petit Topspin,

et direction Rita le dernier ride, (on a attendue la fin, car beaucoup de monde toute la journée. On profite de regarder l’avancement du Surrender, puis c’est vroum, vroum !, goooo ! haaaaaaaaa ! ça décoiffe, mais c’est court, de nuit c’est très impressionnant aussi.

Sorti du parc, nous retournons à Liverpool, histoire de profiter de cette ville.
Et bien y’a pas photo, y’a de l’ambiance, serais-ce la fête de la musique ? Les bars qui se transforme en boite de nuit, portes et fenêtres grandes ouvertes, musique pleine balle dans la rue, dance d’un coté, R’nB de l’autre, des jupes raz la mou.., des gens bourrés, des transformistes, enfin très très ambiancé tous ça.



Le lendemain fut chaotique…

Mais notre bien veillant couchsurfer nous fait un bon ptit dèj, et nous explique sa vie, les gens qu’il a hébergé, et aussi nous montre ses rituels de couchsurfer.

Retour aéroport John Lennon , avec un petit hommage , deux petits clichés (taxis et le Yellow submarine , rend la voiture, et nous voici de retour vers la suisse… snif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum