Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

    1 [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mar 15 Juil 2008 - 21:26

Buba


Jour 1 et 2

L'histoire commence un vendredi, dont je vous épargnerai l'ennuyant mais nécéssaire voyage vers l'Amérique...

Nous sommes 4, Adrien, Anthony, Yannick et moi-même, en vol vers New York... Et voilà, on a battu le Titanic...! (mauvais humour après 8 heures de vol)

- L'Amérique ... !
- Non, Non, New York.

"New York, to that tall skyline I come, flyining from London to your door..."

Depuis le temps que je rêve de trouver cet endroit mythique, nous y voilà. Le soleil tape fort, la chaleur est étouffante, l'air est irréspirable, charmant accueil.

Mais ne perdons pas de temps, il est 17 heure, demain soir il faudra déjà avoir bouclé notre visite !

Nous retrouvons Anthony à l'hôtel dans l'Upper West Side tout près de Central Park, on pose les baggages et on file dans le métro, jusqu'à Penn Station à l'ombre de Madison Square Garden ou plus connu, l'Empire State Building. Une prouesse technique de l'acier pour les années 30, et, époque oblige, couverte de béton moulé art déco.

Digne ville américaine, New York s'établie en damier, si bien que les avenues s'étendent à perte de vue. Ce qui est loin parait à porté de main ou de pied. Belle illusion, pauvres pieds... On finit par oublier le nécéssaire métro. Mais la surface est tellement plus attrayante que le douteux sous sol.

Après la tour géante, retour à la raison et au début du siècle dernier avec le Flatiron Building (fer à repasser).

Plus haut batiment de son époque, il est surtout un autre emblème de la ville pour sa curieuse forme, à l'angle de la 5e et de Broadway.

Continuons sur la 5e en oubliant encore le métro, direction Greenwich Village, ou, the Village. Quartier des artistes et des gays, pittoresque bout de New York, vert, coloré et anarchique.

Quoi qu'il en soit, l'Empire State gayte... ( Laughing )

La photo n'est pas mal prise, mais il y a un chantier ET elle est mal prise, nuance !

Et oui, comme vous avez pû le remarquer plus haut, c'est aussi le lieu de vie des amis les plus célèbres de la télévision !

On trouvera notament dans ce quartier dans un pub bien new yorkais, le meilleur burger de la ville, dans un cadre très irlandais, avec un mobilier qu'on dirait qu'il supporte les siècles... charmant !

La soirée se passera dans le coin, avant de remonter, à pied, la 8e jusqu'à Times Square, là où la nuit n'existe pas. On finira tard, pour rentré à l'hôtel en taxi, exténués.

Le lendemain, après avoir contempler au moins 7 à 8 secondes notre vue de chambre d'hôtel (vieux NY et ses chateaux d'eau), Central Park l'original sera notre première destination, vers 9 heure alors que le soleil tape déjà bien comme il faut. On passera obligatoirement par les grandes résidences jouxtant le parc: San Remo, le Dakota...

C'est ici que vivait l'utopiste génie John Lennon, avant d'être assassiné au pied de l'immeuble en décembre 1980. Yoko Ono, sa femme, y réside toujours.

C'est tout en face que se trouve la portion de jardin parainnée par Yoko Ono, le Strawberry Field, du nom d'une célèbre chanson des Beatles.

Voilà la bien célèbre mozaïque, au nom de la chanson qu'on dit qu'elle est la plus belle de l'histoire.

Une vue du somptueux San Remo, repère de Stars, forcément. Un des 4 batiments à tours jumelles construits autour du parc.

Grand amateur d'un grand artiste américain, je me dois de poser mes fesses au même endroit que lui, dominant the Great Lawn (grande pelouse), l'endroit où il a donné deux des plus gros concerts de l'histoire. Petite séquence émotion devant une scène que j'aurais aimé vivre. Les concerts géants de CP me fascinent, pour leur cadre, leur ambiance qui doit être démentielle, et celui qui coordonne les applaudissements d'un million de personnes en même temps.

The Great Lawn justement, accessoirement le plus beau point de vue de la ville depuis le parc.

Tiens une photo de nous comme ça c'est fait: de gauche à droite - Adrien, Yannick (Nastico), moi et Anthony. Vala.

Continuons avec LA déception: le musée Guggenheim. Alors comme on passe trop rapidement en ville et qu'on est pas forcément avec les premiers intéressés, pas de visite de musée, mais bon, le hall de celui-ci s'imposait comme une évidence. Seulement, ce fameux chef d'oeurve de l'architecte américain Franck Lloyd Wright subit une réhab depuis 2005 qui devait se finir en 2007. C'est donc avec un bonheur disproportionné que je découvre que le coquillage est toujours derrière les échafaudages. Après quelques noms d'oiseaux, on finit pas entrer sous la paisible rotonde, pour observer cette sobre et douce structure toujours en mouvement...

C'est choli , c'est pure !

On prends ensuite la 5e vers le sud, destination l'ONU.

On passe d'ailleurs devant la maison de M. Shefield pour ceux qui connaissent une Nounou d'enfer (the Nanny).

Vertigineuse perspective !


Célèbre sculpture

Célèbre vue pour ceux qui connaissent Bernard et Bianca, ou plus cultivés, qui suivent en cours de géo.

Pas très loin, le plus bel exemple art déco de la ville, le tout à fait célèbre Chrysler Building et sa merveilleuse flèche. Mon préféré, et franchement je dois pas être le seul.

On sent bien là l'inspiration de Tim Burton pour ses Batman, cet art déco gothiquisant... surtout en pénétrant dans le hall de l'immeuble, froid, sombre.

L'architecte des Petronas est un vrai génie dites-moi, je me demande où il a été chercher sa créativité !

Taxis et tour, une vraie carte postale !

On fait un crochet par le Grand Central Terminal qui voit passer en un mois ce que Disney Paris prétend accueillir chaque année et en une semaine ce qu’Europa-Park voit passer dans le même laps de temps.

On rejoins le Rockfeller Center, centre commercial géant art déco pour changer, connu pour son sapin de Noël. L’intérieur est tout à fait digne des deux premiers volets de Batman : marbre noir, peu de lumière, et la clim ne fait qu’amplifier ce sentiment. Heureusement que Mies Van der Rohe est passé par là…

On aperçoit la cathédrale Saint Patrick, élément néogothique tâche et ridicule au sein du tissu urbain. En rail vers le sud, on sort à la porte de Chinatown sur Broadway.

Trottoirs bondés de monde et de vendeurs de hot dogs à 1.99$. Welcome in NYC !

A l’entrée du Financial District, seconde partie « haute » de Manhattan avec celle entre l’ONU et l’Empire State, la plus contemporaine, se trouve la « tour cathédrale ».

Magnifique tour néogothique avec sa très riche coiffe digne du mouvement, étirée vers le ciel.

Sur ce même square se tient le City Hall, vu dans Spin City avec Mickael J.Fox et Charlie Sheen. C’est justement à cet endroit que le pont de Brooklynn prend son envol. Suivons-le !

On est pas les seul, mais il nous tend ses bras. Voilà les portes de New York, en tout cas c’est ce que représentent les piles selon son architecte.

Le pont nous tend les bras et nous ouvre les portes de New York, en effet, on comprend mieux !

Ceci étant fait, c’est l’heure de s’engouffrer dans le centre des affaires par excellence avec la fameuse entrée de Wall Street, LA bourse. Le drapeau rappelle dans quel pays nous nous trouvons.
Ici c’est à nouveau très haut, plus moderne, les rues sont aussi plus étroites et sinueuses.

Puis, sur les bords de l’East River nous attendait un hélico, surprise du magique organisateur qu’est Anthony. On survol la ville, et c’est simplement un bonheur inqualifiable.
On finit par un tour autour de la plus grande alsacienne de l’histoire, la mère de Bartholdi plus connue sous le nom de Statue de la Liberté.
A l’arrivé, c’est l’orage bien puissant bien maritime qui nous bloquera une petite heure sous un abris de fortune. Cette mésaventure nous mènera tout droit vers Ground Zero. Endroit que je souhaitais éviter, je n’aime pas vraiment ces sites à mauvais curieux. Mais en passant devant, en se concentrant et en faisant preuve de bonne foi, en effet, on voit… un trou ! Ca valait le coup d’œil.


Une vue… pittoresque comme on en connaît plein, juste après l’orage, sur la route de l’Empire State et du Wendy’s !

Autre vue d'après tempête, tout aussi charmante.


Dark comes...

Il est temps de boutiquer sur la 5e et Times Square.

En photo, c’est pas beau et ça ne ressemble à rien, surtout quand la photo est ratée…

Là ça va, mais c'est vraiment pas significatif !

Demain est un autre jour, demain, c’est Kingda Ka !



Dernière édition par Buba le Ven 18 Juil 2008 - 16:13, édité 25 fois

    2 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mar 15 Juil 2008 - 21:54

KornNichon


Quel TR ! Je l'ai dévoré et j'attends la suite avec impatience ! Meme si j'ai aussi fait ce trip, tu as une facon de le narrer que j'adore! Allez vite la suite!

    3 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mar 15 Juil 2008 - 22:20

Nono


Vous me donnez envie de m'évader... Merci !


_______________________________________________

    4 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mer 16 Juil 2008 - 15:43

Freddo


Trop classe toutes ces photos ! Tu raconte bien ! J'attends la suite avec impatience !

    5 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mer 16 Juil 2008 - 15:56

Kassandra


et bah! profitez bien que l'euro soit plus fort que le dollard pour faire vos achats à New York. (mais bon à mon avis vous y aviez déja pensé)

    6 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mer 16 Juil 2008 - 16:19

europaparkfan


ouwaah!! dévoré tout cru

superbe trip, me réjouis des parcs d'attractions =D

    7 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Mer 16 Juil 2008 - 23:12

Syl le Gandaharien


Lionel, je ne dirai qu'un mot: Bravo^^ Bien entendu j'attend aussi la suite.


_______________________________________________

    8 Bye Bye Love, hello Kingda Ka
le Jeu 17 Juil 2008 - 13:46

Buba


Jour 3

Bonjour Strasbourg ! (et le reste du monde !)

Nous sommes donc à NYC, dans l'Upper West Side, ce dimanche matin est superbement ensoleillé, peut être même trop si bien que ce jour sera sûrement une fournaise.

Je prends de l'avance sur la compagnie, histoire de faire un dernier tour à Central Park et apprécier ce site fabuleux. Près de la mosaïque "Imagine" j'arrache une feuille en forme de coeur (voeux de ma soeur) et j'en prends une seconde pour moi. Petit temps de solitude où je suis seul avec moi-même histoire de me rendre compte de l'ampleur du moment. J'apprécie toujours être seul parfois, simplement pour ne rien penser, ne rien dire et ne rien faire d'autre qu'observer. Il est tôt pour l'Amérique, la ville est calme et se réveille, dans ma tête tout se bouscule, New York, tu vas me manquer !

Je prends une dernière photo de la 8e avenue et je constate une dernière fois le gigantisme de cette ville incroyable.

Les autres ont fait le check out et m'attendent chez Hertz où nous louons une voiture...

... de luxe. C'était pas prévu mais qui ça dérange ? Je ne rentre pas je préfère gambader encore un peu et sentir la ville sous mes pieds.

Une dernière photo, et c'en est fini de NY. Tout droit sur Broadway vers le sud, puis à droite après la deuxième étoi... intersection, et good morning New Jersey !

Et là, nouvelle pas terrible pour vous: c'en est aussi finit avec mes photos (pour ce jour). Dieu Six Flags a dit pas de sacs dans les attractions de son parc, il a dit aussi casiers payants et nous avons répondu "vas te faire une soupe !"

Qui dit pas de sac dit pas d'appareil photo, on va donc aller piocher pour rendre la lecture moins indigeste.

Retournons sur la route où la journée commence bien (pour moi) puisque nous sommes sans musique et la pause santé se fait dans un Starbucks Café (pour changer). Starbucks Café qui a acheté les droits de diffusion du dernier CD de Simon & Garfunkel Live 1969... Quelle drôle de coïncidence, il y a justement le plus jeune fan français de Paul Simon présent dans la salle, et il sait très bien que 1969 c'est l'apogée du duo et qu'un concert à cette période est forcément un vrai petit bijoux (sinon il ne serait pas diffusé dans tous les Starbucks Café de NY à la Floride ! Na ! ).

Je ne pouvais donc pas partir sans, sachant qu'il n'était pas encore commercialiser dans notre vieille Europe. Maintenant, pour le plaisir d'un seul et le malheur des autres, on a de la musique dans la voiture. Very Happy Very Happy Et, bien qu'elle plaise moins que Kat Deluna, je trouve qu'elle a un très bon goût d'Amérique New Yorkaise, et que ça correspond très bien à notre trajet. En tout cas ça donne de la saveur à la journée.

Bon pour notre parc à tas de férailles et de bois, il se trouve au milieu d'une immense forêt, ce qui est appréciable. Un phallus aussi haut que ma tendre cathédrale, pourtant de près ça en jette moins.

C'est bon d'avoir des apprioris négatifs, particulièrement sur la théma. Je reviens convaincu d'un autre de mes principes: moins tu en sais sur là où tu vas, plus surpris et enthousiasmé tu en sorts ! En résumé, voyez le moins de photos et de vidéos possible et laissez-vous surprendre.

Franchement, c'est sûr, le parc casse pas des briques en théma, mais pour trouver un point de comparaison bien connu: vous prenez Waligator, en mieux et en pas cassé. C'est donc franchement pas trop mal. Après c'est sur, au lieu de faire des allées, ils ont préféré goudronner toute la forêt. Façon de voir les choses, bienvenue dans RCT3 !

Avant de commencer, je tiens à préciser une nouvelle fois après tous ceux qui m'ont précédé, que le fast pass est indispensable, surtout en haute saison.

Photo:rcdb.com
Bon commençons avec Nitro, grand frère de Silver Star et pourvu d'une meilleur réputation. Certes il y a des figures un peu plus recherchées que sur Silver Star, mais sur Silver Star au moins il y a de l'airtime, même si le décrochage est soft. Franchement entre Nitro et Silver Star, Silver Star au moins est joli, donc c'est pas le Stengel Dive batard et la double hélice qui me feront changer d'avis. Je préfère le voyage sur Silver Star. Une chose est sûr, les hyper B&M sont moue, alors autant que ce soit agréable.

Photo:rcdb.com
Batman, inverted B&M. Bon c'est puissant l'accéleration dans les inversions est sympa, ride intense mais pas plus marquant que ça. Quand on a fait un B&M du même type, pour 90% des suivants, on est plus surpris. En tout cas c'est mon appréciation personnelle, je ne suis sûrement pas assez sensible pour pouvoir trouver les différences.

Photo:rcdb.com
On continue avec Superman (sur l'image le fameux Pretzel Loop), premier flying coaster que je fais. Sensations très sympathiques, surtout à l'arrière hormis le Pretzel Loop qui est une infâme torture pour ma tête (sur la photo on arrive par la droite et on repart au centre). Mais bon, je note que j'ai été assez sensible durant ce trip, j'associe ça à la chaleur qui m'a bien affaibli.
J'ai pas encore signalé que la théma autour de ces 3 coasters est inexistante, mais on le savait, c'est SF. Seulement pour Superman on passe vraiment au centre de la zone non-thématisée et du coup ce manque se fait vraiment sentir (quand on vient d'Europe).

Photo:rcdb.com
Medusa, 4e et dernier B&M du parc. Floorless qui m'a peu marqué. On peut le situer un cran en dessous de Dragon Khan. Mais là encore je suis assez peu sensible pour pouvoir bien évaluer la bête.

Photo:rcdb.com
Passons à Kingda Ka, finalement la raison de la visite d'européens dans un parc comme ça. Une accélération spéctaculaire qui le propulse au premier rang mondial de vitesse, une grimpette qui le hisse à la première place mondiale de hauteur, et une descente que seul son grand frère Top Thrill Dragster proposait jusqu'alors.
Alors il y a un point excellent, la thématisation de la zone, très sympa, mais bon moi les animaux en cage ça m'énerve. Et puis l'immersive musique andine fait place rapidement à de la techno devant la gare de la bête. Moyen !
L'autre point c'est que ça fait un peu effet Silver Star, des grands chiffres pour un effet final loin de la hauteur des espérances. L'accélération en 5 temps n'est pas aussi intense qu'elle paraît, la descente on ne la sent pas du tout après l'accélération, et puis nous voilà déjà arrivé. Je dirais donc pour ma part que c'est une attraction sans grand intérêt, et oui, j'ose le dire. Je n'en sorts pas vraiment enchanté. Elle à juste le mérite d'être la superstar des montagnes russes, et je peux simplement dire que je l'ai fait, mais c'est franchement plus accessible que ce que j'imaginais. Et si je l'avais fais uniquement à l'arrière, j'en sortirais encore plus déçu vu qu'à l'arrière on souffre terriblement des vibrations.

Photo:rcdb.com
Vous savez, dans les vidéos de promotions des parcs, les trains filmés off-ride sont toujours accélérés. Ben pour El Toro, on dirait qu'ils ont oublié de remettre le vitesse normale de lecture. Le fait d'en parler me refile la patate. Vous n'avez pas idée du niveau de plaisir qu'on peut éprouver sur ce tas de bois. C'est de très très très très loin le meilleur grand huit que j'ai pû faire. C'est indescriptible. Il s'agit de ces montagnes russes que les fans établissent sur No Limit, et qui sont à la limite du réalisable.
El Toro c'est la perfection. La première descente est incroyable, sur les bosses, on s'envole !!! Et puis il y a les virages inclinées et puissants, les changements de direction sur une bosse avant la deuxième partie (qu'on ne voit pas sur la simulation plus haut et que je ne connaissais pas). La vitesse est incroyablement élevée, c'est un chef d'oeuvre du lift (rapide comme aucun autre) jusqu'aux freins finaux. Un tas de bois qui se suffit à lui-même et qui se passe bien de théma pour être amplement apprécié.
Je pense que toutes les personnes qui sont montées sur ce coaster seront d'accord pour dire que rien n'équivaut à El Toro.
Et j'oubliais un point: pas de vibrations, rien, un ride calculé par un génie et réalisé par des génies.
Voilà la seule montagne russe à laquelle j'accorde le droit de ne disposer d'aucune théma, et ceux qui me connaissent savent bien à quel point c'est important pour moi.

Bon je deviens lourd dans mes textes, j'en suis vraiment désolé ! On va écourter tout ça (toute façon y plus grand chose à relater, hum hum)

Photo:rcdb.com
Batman The Dark Knight Coaster: très bonne ambiance, ride de Wildmouse de base Mack mais de très bonne qualité et revu à mon avis: au delà des nouveaux freins magnétiques, il y a une vitesse incroyable sur les sections droites, mais vraiment impressionnante pour une WM ! Et pourtant les virages sont d'une douceur... Sans que ce soit la promenade on est d'accord, l'effet est puissant, mais plus violent !
Pour la théma, la clim jouant toujours un bon rôle dans le Gotham froid et lugubre, le preshow pas terrible reste pas trop mal et juste assez long, la file de subway system est bien faite, les chariots sont géniaux et confortables (alors que j'aime pas les chariots thématisés d'habitude) et l'intérieur est pourvu de juste ce qu'il faut en effets spéciaux.
Je suis le seul, mais ayant toujours été déçu par Crush, je place cette Wildmouse devant Crush, elle dégage vraiment une toute autre approche de l'éternelle WM.

Photo:rcdb.com
Skull Mountain: petit coaster indoor Intamin, vraiment pas mal du tout. De l'exterieur c'est la fête foraine, à l'intérieur c'est présentable.

Photo:rcdb.com
Laughing Aaah voilà Arrow, une bonne bête bien rigolote et pas si violente que ça, mais vraiment marrante. Terminé.

Photo:rcdb.com
Rolling Thunder ou J'éspère que t'as pas d'hémoroïdes parce que tu vas me sentir passer !
Si vous voulez voir la mort en face, montez dans cette machine de guerre. On en pleure de rire, et franchement les machines oldschool sont vraiment les meilleurs. C'est quand on à l'impression de passer près de la mort qu'on tient à sa vie, et c'est ça un bon wooden !

Photo:rcdb.com
Dans la lignée d'El Diablo de Port Aventura, vous trouverez Runaway Mine Train, encore plus inutile que BTM mais sans théma. Tu parles d'une attraction !

Il reste maintenant à parler du raft ride... Very Happy Alors ce fût notre premier raft ride américain et bien qu'on sait à quoi s'attendre, on ne sait vraiment pas à quoi s'attendre. Very Happy Vous savez quand vous riez tant que vous avez du mal à respirer, ben c'était un peu notre état. Alors c'est pas beau car pas thématisé, c'est assez court, mais se prendre une vague ici c'est passer sous l'eau. Alors rassurez-vous petits européens frileux que vous êtes, l'eau est vraiment chaude, et c'est un vrai plaisir de se prendre un grand vague.

Pfiouuu ... Un parc où les photos ne se suffisent pas à elles-mêmes, c'est fatiguant. Mais c'est le seul, on va revenir aux textes moins lourds je vous le promets !



Dernière édition par Buba le Ven 18 Juil 2008 - 15:12, édité 4 fois

    9 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Jeu 17 Juil 2008 - 14:00

nastico


Alors je suis d'accord avec toi pour Kingda ka, el toro, medusa, batman, et tout et tout

Pour the dark night jai un peu moins accroché, je m'attendais a quelque chose d'un peu plus vivant niveau théma intérieure

Yan toujours a ajouter le détail magique....Il vous a pas parlé de l'excellente surprise de la soirée, leur parade nocturne...contrairement a totue attente, un ENORME effort a été fait, et je peux vous dire (en expert ^^ ;o) ) qu'elle est aussi évocatrice qu'une parade Disney? pourquoi? parce que pour la première fois, une parade autre que celle des mondes magiques évoque des dessin-animés chers a notre enfance, le tout dans une ambiance lumineuse, colorée et féérique.
Voir le fameu Bigs Bunny, Sam le Pirate, Taz et autres Looney Toons fait chaud au coeur!

Pour conclure tout comme Lio, je dirai que ce parc fut une excellente surprise! de nombreux aménagements comme des douches ou des brumisateurs permettent de passer une très agréable journée même par forte chaleur.
Mais c'est aussi le parc ou le calvair de mes pieds a commencé....

    10 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Jeu 17 Juil 2008 - 15:46

europaparkfan


super trip encro une fois !

et je suis un peu près d'accord avec toi

surtout pour le pretzel loop !!! de la turie xD

    11 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Jeu 17 Juil 2008 - 18:37

KornNichon


J'avais oublié rolling thunder !

Quel wooden de folie! On peut carrément trouver des cassis sur la voie! Et je ne vous parle meme pas du grand virage final... pas rond et pas relevé!
Un must en oldschool wooden! A faire absolument surtout pour la comparaison avec des Wooden nouvelle génération tell que El Toro!

    12 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Jeu 17 Juil 2008 - 19:01

Buba


Mais pour El Toro on ne peut plus vraiment parler de Wooden à mon avis. C'est juste un grand huit supporté par une structure en bois, mais le circuit n'a rien d'un wooden, un vrai, c'est à dire cette sensation constante de dérailler.

    13 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 13:20

Buba


Jour 4


Bref, comme on en a assez de la chaleur de New York, on décide de mettre les voiles vers le sud floridien histoire d'amplifier l'humidité, comme ça on aura la totale: chaleur, soleil, et 90% d'humidité. Autant se suicidé tout de suite...

A la sortie de l'aéroport ou je précise, à la sortie de la zone climatisée ( Very Happy) Anthony nous anticipe en ayant engagé Barry White comme chauffeur. Au volant de sa grosse berline noire climatisée comme on aime (ou pas), il va nous conduire dans le monde d'hier, de demain et de la fantaisie. Au revoir monde normal, bonjour guimauve !

Notre hôtel, le Coronado Spring, de style mexicain-sud américain est bâtit autour d'un lagon artificiel.

C'est de la bonne moyenne gamme pour les hôtels du resort, et ayant vu une grande partie des autres, c'est franchement celui qui m'a le plus plû. Je le conseille donc vivement !

La piscine principale (sachant que chaque ensemble d'immeubles - 3000 chambres en tout - avait sa propre piscine).

Nous ne resterons que quelques instants dans cet hôtel, c'est déjà l'après-midi, et le monde merveilleux de Disney nous attends, direction la navette merveilleuse de Disney !

Le parc le plus petit sera notre première proie: les Hollywood Studios.

La météo de Floride m'a bizarrement l'air approprié pour cette photo. Voilà donc la grande star planétaire, première du nom.

Avant de continuer j'aimerais connaître la réponse des 10 000 merveilleux concepteurs de Glendale, payés une fortune qui me fait mal au cul, quant à cette incohérence: L'hôtel s'éffondre dans sa partie avant, et l'enseigne se retrouve d'un coup de baguette magique, à l'endroit où tout s'est éffondré. Epatant. Ca vaut bien la peine d'entretenir 10 000 gugus à coup de 100 millions d'euros dites moi. Quelle est l'explication (excuse) magique cette fois ? Sur la simulation d'avant le drame, l'enseigne est tout en haut, pourquoi l'avoir placé au milieu alors que ça n'a pas de sens ?

Mais quoi qu'il en soit, ce n'est qu'un tout petit détail, et ce n'est qu'une enseigne. Je n'ai pas encore faite celle de Paris, qui serait selon Adrien et Yan, supérieure dans tout ce qui se passe à l'intérieur, aussi bien dans la file et la décoration, que dans la séquence ride. Par contre, il est évident que celle de Paris est un vieu déchet par rapport à celle-ci concernant l'élévation extérieur, qui elle au moins, n'a pas qu'un seul côté de fait Wink . On a une grace dans l'élévation, une cohérence, rien à voir avec l'armoire parisienne et ses deux odieuses oreilles de Mickey.

La file d'attente extérieur est tout aussi réussie, on y diffuse une musique jazzy fantômatique très proche de celle qu'on entend à la fin de Shining (film de Kubrick).

La végétation et les brumisateurs accentuent l'effet d'abandons. C'est très bon !

Ensuite on a l'intérieur, alors par principe je m'arrête toujours de photographier en entrant dans un bâtiment (moi et mes merdeux de principes !), mais le travail de mise en scène et de lumière à l'intérieur des bâtiments doit resté préservé jusqu'à la visite réelle et non pas virtuelle. Les photos cassent l'effet de surprise et l'immersion, mais également détruisent un travail de scénographie en rendant souvent relativement mal.

Alors c'est ma première Tour de la Terreur, mais je me rends compte que le hall d'entrée est fait dans un style médiéval, j'ai donc un peu de mal à suivre la cohérence... surtout que ce hall est le même pour toutes les tours (je crois) alors que toutes les tours sont différentes (presque).
Ensuitele niveau de détail est élevé, les toiles d'araignés c'est autre chose que le coton d'Europa-Park, mais là aussi, on en trouve des kilos sur un endroit, et rien juste à côté.

Le show est tout à fait impressionnant et sympatique, surtout quand on a fait en sorte de ne rien savoir jusqu'à ce jour sur le déroulement de l'attraction. C'est donc une très bonne attraction, mais je lui préfère Mystery Castlle qui il est vrai, est hideux de l'exterieur, mais qui propose une mise en bouche bien plus immersive !

On continue avec Rock'n'roller coaster. Même layout qu'à Paris, sauf qu'à Paris c'est une bouse tandis qu'ici c'est complètement génial. Nous sommes dans les studios pour la file d'attente, avec un décors bien plus soigné qu'à Paris et le preshow change tout et justifie bien ce qui va nous arriver: nous sommes en compagnie d'Aérosmith qui enregistre et finit sa journée. Il est temps de sortir en ville, c'est le soir. La voiture est avancé mais la chanteuse fait comprendre après nous avoir regardé, qu'il va falloir une voiture biiiieeeen plus grande !

Ensuite on se retrouve dans une ruelle new-yorkaise à la sortie du studio où nous attend la grande voiture. Et c'est partie pour un coaster superbement thématisées avec façades et panneaux de signalisation un peu partout. C'est vraiment génial. On finit encore une fois dans la rue. C'est donc le même layout molasson qu'à Paris, mais très bien introduit, et on est vraiment bien dedans.

Quant au reste du parc, c'est les studios, autrement dit des parcs qui se cherchent sans savoir ce qu'ils sont. On est dans des studios, alors pourquoi il y a une façade du hangar qui est décorée ? Enfin si déjà ils décorent, qu'ils fassent tout. Pas de moitié-moitié. Soit que du hangar, soit que de la déco, mais pas un peu de déco avec les hangars complètement apparement. Ca s'appelle une solution de facilité label "excuse studios".

J'ai pû faire 3 parcs studios, et l'impression en est la même, c'est un parc qu'on peut réaliser sans trop payer de frais de conception en utilisant l'excuse studio. Mais si ils arrivaient à comprendre qu'on a pas besoin de 10 000 gus pour pondre un parc, ils perdraient moins d'argent inutilement.

La zone enfant de Chérie j'ai rétrécis les gosses, très sympa.

Il y a un 4D Muppets pas trop mal, mais il faut forcément bien connaître leur univers et très bien comprendre l'anglais.

D'autre part, il y a une sorte de Studio Tram Tour à l'intérieur, d'excellente qualité, j'en garde un très bon souvenir. Comme toujours vous parcourez des scènes de films cultes qui s'animent à votre passage, avec en prime votre chauffeur qui est acteur. Toutes les scènes (avec la bien joyeuse scène du Magicien d'Oz, Alien etc...) sont liées autour d'une aventure, on est enlevé par une méchante, qui se fait brûler à la fin. Bref, vraiment sympa.

Et puis il y a la nouveauté 2008 je crois, Toy Story ou la fusion du ciné desperados du DR interactif et du ciné 4D. Une file jolie qui manque d'une pincée de conviction pour qu'on y croit (on est dans un tiroir ou dans une boîte de jeux), bon ils ne sont que 10 000 imaginers, alors on peut pas y arriver à tous les coups !
On se balade d'écrans en écrans séparés par des mini scènes, le mode de tir est génial, avec vos lunettes vous voyez les objets passer bien près... C'est vraiment très fun, et franchement le meilleur DR interactif du genre !

Il me reste à commenter le spéctacle de nuit Fantasmic. Je n'ai pas vraiment accroché. Ils reposent beaucoup trop sur les sentiments des gens sur les DA Disney pour faire un spectacle qui finalement n'a pas grand intéret. On diffuse les BO des films en posant la peluche de Mickey qui se trémousse et les gens sont heureux. Un peu facile je trouve. Moi j'ai besoin de spéctacle, les cassettes VHS et DVD me suffisent pour les émotions des films.

Impressions finales: c'est bien évidement bien mieux qu'à Paris, mais ça reste un parc qui ne se suffit pas à lui-même. Bouclé en une après-midi sans éprouver l'envie réelle de revenir.



Dernière édition par Buba le Ven 18 Juil 2008 - 15:13, édité 1 fois

    14 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 14:31

Invité


On aperçoit la cathédrale Saint Patrick, élément néogothique tâche et ridicule au sein du tissu urbain.

Au contraire je trouve ce contraste très "beautiful"

Vous avez fait un petit tour en haut de l'Empire State Building ou du Rockefeller Center ?
Je me souviens aussi de cette chaleur, l'impression de respirer avec un sèche cheveux dans la bouche, et la clim partout, absolument partout même à l'église...

El Toro, R.A.S, tu as tout dit !!

    15 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 14:34

Buba


On a pas fait de tour sur une tour comme on faisait l'hélico. En si peu de temps faire une tour et l'hélico ça paraissait un peu beaucoup pour le même effet, sauf que l'hélico c'est encore mieux !

    16 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 16:21

Buba


Voilà un message pour dire que j'ai ajouté des photos sur NY tout en haut, et je les ai toutes agrandi étant frustré par leur petite taille (hum hum).

Message aussi pour passer à la deuxième page, parce qu'un nouveau parc risque de faire vraiment ramer la page ! Laughing

    17 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 19:29

CM.67


Bravo pour le TR, le séjour a du être sympa !
Je compte m'envoler pour WDW sous peu, et vos différents TR n'ont fait qu'accroître mon impatience de découvrir le Resort !

Petite question à laquelle je ne crois pas avoir trouvée de réponse dans ls divers TR, combien vous a coûté un pareil séjour ?

    18 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 19:37

CM.67


Buba a écrit:(...)Je n'ai pas encore faite celle de Paris, qui serait selon Adrien et Yan, supérieure dans tout ce qui se passe à l'intérieur, aussi bien dans la file et la décoration, que dans la séquence ride. Par contre, il est évident que celle de Paris est un vieu déchet par rapport à celle-ci concernant l'élévation extérieur, qui elle au moins, n'a pas qu'un seul côté de fait Wink . On a une grace dans l'élévation, une cohérence, rien à voir avec l'armoire parisienne et ses deux odieuses oreilles de Mickey.(...)

Tellement triste à lire mais tellement vrai !
Surtout en ce qui concerne le "qu'un seul côté de fait", encore plus rageant lorsque l'on sait pourquoi.
Le côté "non utilisé" donnait une vue un peu trop plongeante sur les Backstage du parc, selon les cadres de DLRP.
Ils ont donc privilégiés l'aspect visuel à la capacité et praticité. Un comble quand on sait que le but des Walt Disney's Studios est de "plonger le guest au coeur des coulisses", et que du haut d'Indiana Jones, on peut apercevoir sans aucun problème les backstages d'Adventureland.

    19 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 20:02

nastico


L'avantage de la tour floridienne est aussi d'être située sur un bord du parc, de cette manière on peut vraiment thématiser une grosse zone et rendre ca parfaitement immersif (pas de vue parasite).

C'est de toute facon une erreur de l'avoir mise en plein milieu des Studios de Paris

    20 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 20:10

Buba


Le voyage a coûté en tout 2000€ gagné soigneusement chez M. Mack pour ma pomme. Avec les dépenses de bouffes + extras sur place on arrive plus ou moins à 2500€.

Tout cela sachant qu'Anthony a préparé un voyage très luxueux, on peut s'en sortir pour bien moins.

    21 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 20:19

KornNichon


Petit conseil qui peut te faire gagner pas mal de pognon, pense au Dining Plan à WDW ... une réelle aubaine quand tu vois qu'un resto te revient à peu pres au prix que tu payes par jour pour ca !

Si on enlevait tous les extras, il y en aurait eu pour environ 1650 à 1700€... Dont presque 1700 dollars ! En gros, la différence entre les deux cours dollar/euro te paye ton billet d'avion et une partie de ton séjour Wink

    22 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 20:29

CM.67


KornNichon a écrit:Petit conseil qui peut te faire gagner pas mal de pognon, pense au Dining Plan à WDW ... une réelle aubaine quand tu vois qu'un resto te revient à peu pres au prix que tu payes par jour pour ca !

Oui, je connais bien le Dining Plan, j'en avais déjà entendu parler par des CM's de Disneyland Anaheim !
Sinon c'est vrai que pour une dizaine de jours, votre budget était relativement raisonnable.
Merci pour les conseils et diverses infos ! ;-)

    23 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Ven 18 Juil 2008 - 21:57

KornNichon


au fait, tu voudrais y aller pour quelle période ?
un chauffeur de taxi m'a fortement conseillé halloween, penses-y ...

    24 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Sam 30 Aoû 2008 - 15:27

Guillaume25


J'attends toujours la suite de ton trip!

    25 Re: [T][P] 27.06.2008 - 12.07.2008 : USA
le Sam 30 Aoû 2008 - 15:41

Christelle


Bravo pour ce trip et ces belles photos.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum